Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 10:50

MP900438386-1-.jpg

 

Je pars …

 

Mare d’attendre au fil des jour

À ma porte, un hypothétique retou

Je pars pour ici ou là bas

Qui sait, aux portes de Douala

 

Marre de souhaiter, au fil des mois

Une simple visite de "TOI"

Je pars, je change d'air

Je suis l'étoile polaire

 

Marre d'espérer au fil des ans

Un petit geste tout simplement

Je pars guidée par les oiseaux

Les yeux vers l'horizon au ras des flots

 

Marre de demander, de quémander, supplier,

Sereine, épaulée par mon amant

Je pars, sur les routes du temps

Finir mes jours à ses cotés

 

Ne vous inquiétez pas je suis bien

Tendrement protégée par mes anges gardiens

 

25 VIII 2012                                             Tit'Anik (ATB-D)

 

 Copyright © 2012 - Dugourd-Tonanti - "Songes" - Tous droits réservés 

 

Repost 0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:00

...  Besoin de vous parler, encore, une dernière fois, de Sébastien  ...


...  Des petits fragments, qui me reviennent comme ça, en vrac  ...

 

http://bullies.b.u.pic.centerblog.net/b93e303a.gif

 

 

Dix ans …

C'est l'âge que tu as lorsque le dernier de tes frères naît. Tu vas pour la seconde fois, endosser le rôle de copain-dodo, tu l'avait déjà fait pour ton autre frère, deux grands prématurés à problème. Alors que nous sommes impuissants, pour calmer les pleurs des nourrissons, tu pars à la rescousse. Deux doigts dans la bouche, l'autre main sur l'anse du berceau, et voilà dans un mouvement lent de va et vient, sous le rythme de la succion de tes doigts, dix minutes, et hop ! Dodo, l'enfant dort, et tu réapparait triomphant. Ta sœur n'a jamais pu en faire autant, petite-maman-poule râle. Toi l'enfant terrible, qui ne peut rester cinq minute en place, où trouvais-tu cette ressource ?

 

Dix ans …

 1992-2002 Durant cette période tu es le grand-frère, le copain, le complice, le père. Tu vas épauler tes deux frères, votre père vient de claquer la porte, une autre vie, un autre foyer. Vous n'accepterez jamais que je refasse ma vie. Dans mon dos, tu les encourages, les stimules, les materne en quelques sorte. Les conseillant ou leur apprenant les pires bêtises comme, jouer à plante couteau sur la table de la cuisine en bois plaqué, vos méfaits cachés par la toile cirée, mais les trous se sentaient en essuyant la table. Oh ! Le triste résultat, sans parler de ma colère. Le "beau père" arrangera cela, les marques se voient toujours, et ça vous fait encore rire. De son coté ta grande sœur t'épaule du mieux qu'elle peux, la fratrie est bien soudée, j'en suis heureuse.

 

Dix ans …

Le temps passe et court … Combien de fois, je suis passée du rire au larmes devant tes agissements. Fleur bleue, tu m'as présenté toutes tes copines, certaines ollé-ollé ... Chapardeur, les outils disparaissaient à la maison, ton magasin ... Ta joie de vivre est communicative … Imprudent, tu roules à des vitesses excessives, j'en tremble ... Casse cou, tu inventes toutes sortes de cascades, pas grave, j'ai appris le gestes de premiers secours ...Tes emportements me déçoivent, mais s'oublient vite ... Sur ton scooter, tu fais la course avec tes deux frères en croupe et les flics aux trousses, je vous ai récupéré : moi ! dans mes petits souliers, vous ! mort de rire ... quel chagrin lorsqu'il t'ont gardés quelques temps ... Tes "fêtes" sont toujours mémorables … Avec ton beau-frère tu as fait les 400 coups ... Mais tu venais de retrouver un équilibre et tu t'assagissais,  … Mon dieu tout cela me manque. Il y a dix ans, tu te rends à une fête d'anniversaire, --Ta sœur te demande, alors que tu démarres ta voiture, "Alors frangin, quel effet ça te fait d'avoir 28 ans ?" --Tu lui répond, "Je ne pensais pas arriver jusque là"  … OUI ...

 

J'ai retrouvé dernièrement dans ma boite à couture, les étiquettes que je devais coudre sur vos vêtements d'écoliers. Mare, mare, de devoir découdre et recoudre, ces fichues étiquettes parce que je passais vos vêtements au poussin suivant. Alors il m'est venu une idée, trouver un surnom qui vous réunissait tous SABEHSEMA : SAndrine BEnjamin Henriette SEbastien Maximilien. Bon d'accord, ce n'est pas dans l'ordre, j'aurais dû mettre sasehbema, mais je trouvais que cela sonnait moins bien. Tollé général, vous vous êtes moqués de moi et demandé le changement. Je vous ai donné les anciennes étiquettes et les aiguilles. Ce surnom est resté.

 

Seb et Yette, là où vous êtes, je sais que vous êtes heureux, je vous retrouverais un jour, je sais que vous m'attendez une table dressée pour festoyer à nos retrouvailles. Cette pensée me permet de sourire et d'avancer. La vie est belle, quand même ...

 

19 mars 2012                                                                                      atb-d

 

Copyright ©  2012 - Dugourd-Tonanti - "Songes" - Tous droits réservés

 

Repost 0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:00

  Une élucubration bien naïve ! Mais bon ! Ne riez pas !

 

http://www.gifs-animes.net/images-image/Horreur/Robots/Robots-19.gif

http://www.gifs-animes.net/images-image/Horreur/Robots/Robots-19.gif

 

Un robot est employé comme homme à tout faire

Dans une société où hélas tout est froideur.

Oui mais lui, a des sentiments, il a du coeur.

Sensé ne pas avoir d'âme, comment complaire

 

Avec l'aide de son complice le grille pain

Il fera de son coeur des tartines d'amour

Que tendrement, il portera le matin

À sa dulcinée, la belle de jour

 

Espéront que les amours de ce robot

Seront récompensés par un petit bécot

 

06 février 2012                             atb-d

 

Copyright ©  2012 - Dugourd-Tonanti - "Songes" - Tous droits réservés 

 

 

Repost 0
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 14:25

2crite lors de mon séjour au centre de rééducation, encore sous morphine j'avais des doutes, avais-je bien fait le bon choix

Et puis je me suis souvenue de ce que disais toujours Sébastien ...

 

Trois petits mots ...

 

Tout au long de ta courte vie sans sagesse

Trois petits mots revenaient sans cesse

"Même pas mal …"

 

Déjà tout petit, souvent en conflit

Quand, excédée, je claquais ta fesse rebondie

Tu plantais ton regard noir dans le mien

Et, comme un défi, effrontément tu lançais

"Même pas mal …"

 

Plus tard, l'époque des gamelles, mes aïeux !

Petits bobos, ou plaies parfois critiques

Les larmes perlant au bord de tes yeux,

La mâchoire crispée, tu répétais tel un tic

"Même pas mal …"

 

Ta vie amoureuse, amant passionné, enflammé

Les échecs t'ébranlaient, le cœur tourmenté

Souvent, à la cuillère, on devait te ramasser

Trop sentimental, trop sensible, tu étais effondré

Là tu avais mal

"Même pas mal …"

 

À la veille de tes vingt huit ans …

Une vitesse excessive, une perte de contrôle, pressé…

Une ligne droite, un arbre, un choc violent …

Mais là encore, ton visage, ton sourire disait …

"Même pas mal …"

 

Au petit jardin où,  enfin serein tu repose,

Auprès de ta petite sœur, qui t'avais précédé

Une disparition qui t'avait bien éprouvée,

Sur ta pierre nous avons écrit cette prose

"Même pas mal …"

 

Un clin d'œil à ta façon de vivre "Même pas mal …"

Si mon corps me fait souffrir, "Même pas mal …"

Mon quotidien me perturbe, "Même pas mal …"

quand rien ne va dans ma vie, "Même pas mal …"

Encore et toujours, grâce à toi je dirais, "Même pas mal …"

… "Même pas mal …"...

 

18 X 2011 atbd

 http://lafannette.l.a.pic.centerblog.net/537d40af.gif

http://lafannette.l.a.pic.centerblog.net/537d40af.gif

Repost 0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 09:00

Quel est ce tumulte ? Que se passe-t-il ?

Rien à voir avec un doux babil

En œil avisé notre photographe est aux aguets.

Bien caché, en face, il fait le guet.

 

Spectacle-sur-le-toit-VIII-25011-DSC02095-bis.JPG

 

Des pies en effervescence ! C'est un concert ?

Non ! Vous n'y êtes pas ! Cherchez !

Une famille invitée pour le dessert ?

Présentant aux convives la nouvelle nichée !

 Spectacle-sur-le-toit-VIII-2011-DSC02093.JPG

 

Eh bien ! Non ! L'objet de ce remue ménage,

Est un chat, voulant faire son propre festin.

Mais voilà, les pies ont appelé l'entourage

Qui se met à chasser le vilain diablotin.

 Spectacle-sur-le-toit-VIII-2011DSC02098.JPG

 

Tantôt prêt à bondir, tantôt observateur

Le chat attend le moment ,à l'affût.

Les pies montent la garde en vrai bretteurs

Du bec et des ailes menacent, un vrai raffut.

 Spectacle-sur-le-toit-VIII-2011-DSC02101.JPG

 

Tant et si bien, que le chat dépité,

Abandonne à regret, son déjeuner.

Qui dit qu'il n'y a pas de solidarité

Même parmi les pies, c'est prouvé

 

24 VIII 2011                                                                       atb-d


Merci au photographe amateur qui a bien voulu me confier ses clichés

Texte de Tit'Anik d'après les photos de Cogero

 

© "Songes" par Annick Tonanti-Bacci - Tous droits réservés

 

Repost 0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 08:45

le-defi.jpg

 "Tout le monde veut prendre sa place "

Le-tigre.png

Espoir de vie 

 

Bonjour ! C'est Moi  ! Oui je suis là !

L'animal m'a vu, et voudrait me flairer,

Mais l'homme le retient, il ne faut pas m'abimer,

L'autre homme enthousiasmé, n'y croit pas.

 

Je suis née cette nuit sur ce chemin empierré,

Cela faisait longtemps que j'attendais de sortir,

Des années dans cette terre ingrate et desséchée,

Une lente progression, pour enfin aboutir.

 

J'ai sorti ma première perle timidement,

Dans le petit matin blême, j'avais peur.

Je voulais aider le village, naturellement,

Le soutenir, pour supporter la chaleur.

 

Et me voilà, tout petit filet d'eau bien sage,

Espérant grossir, pour abreuver les êtres,

À condition, qu'on me préserve des saccages.

Pour tous je veux rester là, pour leur bien-être.

 

18 VIII 2011                                       atb-d

© 2011  "Songes" Par Annick Dugourd-Tonanti tous droits réservés

Repost 0
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 09:20

En 1978, un petit ange a traversé nos vies

http://gifsgifsgifsgratuits.free.fr/images/gif-gratuit/gif-ange/gif-anime-ange-3-gratuit.gif

http://gifsgifsgifsgratuits.free.fr/images/gif-gratuit/gif-ange/gif-anime-ange-3-gratuit.gif

 

Mon petit colibri

  

 

Un 8 août, tu es arrivée parmi nous

Bien trop tôt sortie de mon sein

Petite puce fragile à l'avenir incertain

Derrière la vitre j'envoyais des bisous

 

Durant dix jours tu as lutté avec courage

Dix jours, c'est court et long à la fois

Ta précocité n'était pas un avantage

Impuissants, grand était notre désarroi

 

Petit oisillon vulnérable tombé du nid

Avec amour, nous t'avons bénie

Le 18 aout le couperet est tombé

Au petit matin tu nous avais quitté

 

08 VIII 2011                                                       atb-d

En mémoire de "Henriette", notre petit ange, qui nous a quité en 1978, elle aurait aujourd'hui 33 ans


© 2011 - "Songes" - Annick Dugourd-Tonanti - tous droits réservés

Repost 0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 09:10

La Claque

 

Les mots qui frappent ...

Le ton monte, les choses dérapent,

Les paroles ont dépassé la pensée

Trop tard, on reste marqué.

Ensuite, quand le calme est revenu

On s'explique, on se dispute,

On négocie, les mots culbutent,

On prend des décisions, c'est convenu.

Mais quelque chose est brisé

 

Des mains qui frappent …

Le pire des châtiments, la claque.

Elle laisse une blessure profonde,

C'est la chute de l'amour en une seconde.

La violence fait place au mépris,

En une confusion totale de l'esprit.

La peur, l'angoisse prennent alors le dessus,

Le doute, l'incertitude surviennent à notre insu.

Mais là ! Les sentiments sont ravagés …

 

L'avenir ! Que sera demain ?

Un vilain jeu de mains ?

L'amour sera-t-il le plus fort ?

La tendresse aura-t-elle son réconfort ?

 

27 VI 2011                                  atb-d

 © 2011 "SONGES" - Annick Dugourd-Tonanti -Ttous droits réservés

Repost 0

Qui Suis-Je ?

  • : Le Monde Libre de FranciAniPat.over-blog.com
  • Le Monde Libre de FranciAniPat.over-blog.com
  • : Retraitée et mariée, j'aime les loisirs créatifs, je suis une crucifiliste et je réalise des représentations sur verre, je préfère la variété française, JE NE SUPPORTE PAS LES MENSONGES, LA MÉDISANCE ET L'HYPOCRISIE.
  • Contact

Profil

  • Tit'Anik
  • On m'appèle Tit'Anik, joli surnom donné par ma toute petite nièce et repris en gentille moquerie par les grands. Je change cette année le chiffre des dizaines. ou ! la ! la ! Me voilà sénior
  • On m'appèle Tit'Anik, joli surnom donné par ma toute petite nièce et repris en gentille moquerie par les grands. Je change cette année le chiffre des dizaines. ou ! la ! la ! Me voilà sénior

Compteur de Fleurs

 

Le 400ème Fleur à été déposé par Mamie Danie

Merci de votre amitié

 

Aujourd'hui

628 Fleurs 


Recherche